RENOLSE

ADK

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE KEURY-KAO        

L’association pour le développement de Keury-kao (ADK) qui est une organisation de développement reconnue officiellement depuis 2003, a été créée dans le dessein d’apporter une réponse citoyenne aux multiples difficultés liées à la survie dont les populations de Keury-kao et environs sont confrontées. Ce faisant, étant une association à but non lucratif, elle se fixe comme finalité de promouvoir un développement local durable et harmonieux à Keury-kao et dans les autres quartiers de la commune d’arrondissement de Thiès nord.

Ainsi, Les objectifs visés par l’association pour le développement de Keury-kao sont les suivants :

  • Contribuer à l’amélioration du niveau de vie des populations de Keury-kao et de ses environs,
  • Favoriser la solidarité et la coopération entre membres,
  • Entretenir dans le cadre des dispositions légales et réglementaires en vigueur, des relations privilégiées avec les pouvoirs publics, les collectivités locales et les partenaires au développement,
  • Participer à l’éducation et à la formation intellectuelle, morale et civique de ses membres,
  • Contribuer à leur insertion dans le processus de développement économique et social de la nation.

De ce point, l’organigramme de l’association est le suivant :

Assemblée Générale

Conseil d’Administration (27 membres)

Bureau d’Exécutif (12 membres)

Au demeurant, les activités principales sont : la formation, le développement de l’éducation et de la santé, la protection de l’environnement, la promotion sociale et la défense des droits des plus démunis.

PRESENTATION DU PROJET        

Historique et différentes phases du partenariat ADK/AdC

Un groupement des maraîchers et quelques femmes leaders de Keury Kao, responsables de groupement de promotion féminine (GPF) avaient bénéficié de l’appui de l’ONG Agrecol – Afrique qui œuvre pour la promotion de pratiques agricoles et écologiques en Afrique.

De cette opportunité, était né le partenariat ADK/AdC à partir de septembre 2005 suite à l’appréciation de Monsieur BASSOUM, Coordinateur national des partenaires d’AdC, du dynamisme et de l’engagement de ces habitants de Keury Kao pour relever les défis du développement local. A cet égard, trois phases ont rythmé ce partenariat. Il s’agit :

  1. d’une première phase ou phase de diagnostic ( de décembre 2005 à mai 2006) qui avait pour titre : « Projet de lutte contre les menaces liées à la soudure et à l’endettement en milieu urbain ( Référence : EZA 05/146-000.126583) » et qui avait permis de faire un diagnostic sociodémographique du quartier subdivisé alors en six zones (2079 habitants répartis en 183 ménages) et de relever l’état de la soudure (seuls 9 ménages sur 183 ne ressentaient pas la soudure, 81 ménages la vivaient perpétuellement).
  2. d’une deuxième phase appelée phase de transition (septembre 2006 – avril 2007) consacrée à l’application des stratégies retenues pour lutter contre la soudure et l’endettement sous le titre : « Programme de lutte contre les menaces liées à la soudure et à l’endettement (Référence : EZA 06/146-000.126709)».
  3. d’une troisième phase ou programme biennal 2007/2009 avec comme titre : « Renforcement de la dynamique de lutte contre la soudure et l’endettement dans les quartiers périurbains de Keury Kao et de Kaossara ( Référence : EZA 07/146-000.127727 » : la phase précédente ayant confirmé la pertinence des stratégies retenues pour lutter contre la Soudure et l’Endettement, il parut nécessaire d’approfondir les résultats obtenus au niveau de Keury Kao et progressivement au niveau de Kaossara, un quartier voisin, qui justifieraient de la pertinence de l’application de ces stratégies.
  4. d’une quatrième phase ou programme triennal 2009/2012  qui a eu comme titre : « Développement Durable des Populations Périurbaines de Keury Kao, Kaossara et Nguinth (Référence : EZA 09/ 146-000.129577» et comme objectif principal d’assurer le Développement Durable des populations Périurbaines de Keury Kao, Kaossara et Nguinth ».
  5. d’une cinquième phase ou programme triennal 2012/2015 intitulée « programme d’appui à la souveraineté alimentaire de la commune d’arrondissement de Thiès/Nord (Référence : EZA 09/146-000.129577 » avec comme objectif principal de « contribuer, de manière durable, à la souveraineté alimentaire de la population de la commune d’arrondissement de Thiès/Nord »

Le programme triennal 2015/2018 intitulée « programme d’appui à la souveraineté alimentaire et à la promotion des droits humains des populations de la commune de Thiès/Nord (Référence : Contrat de projet : LPE15/SN-000.133360» avec comme objectif principal de « Participer à la consolidation de la souveraineté alimentaire et à la promotion des droits humains des populations de la Commune de Thiès Nord ».

ACQUIS ET FAIBLESSES

LES ACQUIS

Dans l’optique d’amener les populations de Keury Kao, Kaossara, et Nguinth à un Développement Durable, il a fallu réduire la Soudure et l’Endettement de 50%, assurer la sécurité des populations en matière de santé et enfin installer et approvisionner un magasin communautaire. De ce point de vue, le programme a obtenu les résultats suivants :

  • Trente calebasses de solidarité dont vingt huit (28) calebasses zonales, une (01) calebasse des corps de métiers et une (01) calebasse des jeunes, qui ont contribué de manière efficace et efficiente à l‘atténuation de la soudure et de la spirale de l’endettement par le développement du petit commerce et des prêts solidaires aux plus démunis ; le montant total de ces calebasses est estimé à près de deux (03) millions de francs CFA;
  • Une convention contre le gaspillage signée par 797 personnes et qui réorganise socialement la vie des ménages et la pratique des cérémonies familiales dans un esprit d’économie et de prévision de lendemains meilleurs ;
  • Une mutuelle de santé nommée « And Jappoo » (936 membres dont 326 hommes et 610 femmes) qui soigne les populations à moindre coût renforçant ainsi la solidarité et l’entraide au sein des populations ;
  • Une garderie d’enfants aussi appelée « And Jappoo » qui s’occupe parfaitement de la petite enfance avec un programme conforme aux réalités du milieu (enseignement français et arabe, éducation en fonction des valeurs de la nation, épanouissement en vue d’un éveil harmonieux des consciences).

A cela s’ajoutent des journées culturelles et de solidarité qui renforcent l’unité socioculturelle et administrative des localités concernées par le programme, des formations et des visites d’échange qui renforcent les capacités des bénéficiaires en vue de leur développement durable, des journées d’animation mensuelles qui mobilisent fortement les zones et harmonisent leurs activités et enfin des émissions radiophoniques qui vulgarisent le programme Soudure/Endettement dans le pays.

LES FAIBLESSES 

  • L’analphabétisme noté chez   la plupart des dirigeants des comités de gestion mais aussi des membres des zones ;
  • L’incapacité des calebasses de solidarité à produire de gros investissements surtout au moment des crises alimentaires aigues comme celle qu’on connu le Sénégal durant cette année 2012.

GROUPES CIBLES

  • Les ménages démunis qui ont constitué l’essentiel du programme écoulé ;
  • Les différents corps de métiers composés de maçons, de menuisiers (bois et métallique), de plombiers et de maraîchers.
  • Les jeunes filles et garçons dont l’âge compris entre 15 et 35 ans et composés en majorité d’élèves, d’étudiants et de chômeurs.
  • Les handicapés qui constituent l’essentiel des plus démunis

Les groupes cibles directes sont estimés à neuf mille sept cent soixante dix huit (9.778 hts) et les indirects à vingt sept mille neuf cent trente huit (27.938 hts).

A cet égard, une approche groupement est faite au niveau de ces nouvelles localités pour permettre ainsi à l’équipe de s’appuyer sur des personnes connues comme porte d’entrée.

Tel: 33 951 97 50

Email: asdevk@gmail.com

BP: 948 RP

Thiès / Senegal

Le Coordinateur

About Author: renolse

Image de marque