RENOLSE

Accès aux services sociaux de base

L’intermédiation est un service d’appui que les organisations partenaires d’Action de Carême (ADC) assurent aux communautés locales dans l’identification et la formulation de leurs besoins en termes d’accès à la santé, à l’éducation, à l’eau etc. et d’accompagnement dans la recherche de partenaires.
En effet, il y a un déficit relationnel entre les populations à la base, les services étatiques, et les collectivités locales qui travaillent dans les zones rurales.
Depuis 2009, les organisations partenaires d’ADC mènent un travail de soutien aux populations afin qu’elles puissent réclamer certains de leurs droits (droit à l’éducation à la santé, à l’alimentation).

Accès à la santé

Les populations sénégalaises surtout celles rurales n’ont pas souvent accès aux structures sanitaires à cause de l’éloignement des habitations de 8 à 10kms des postes de santé, de l’analphabétisme qui frappe 65% des résidents. A cela, s’ajoutent les coûts des soins qui sont hors de portée des populations. La stratégie d’intermédiation qui vise à sensibiliser les populations pour une meilleure prévention contre les maladies est basée sur l’organisation de causeries.
Les principaux acteurs sont les populations cibles, les animateurs et les infirmiers chefs de poste(ICP). Il enregistre le nombre de séances à tenir, les lieux, les dates retenues et les noms des animateurs de zone chargés de l’exécution.
Pour organiser une causerie sanitaire, l’animateur choisit un village dans sa zone d’intervention, prend contact avec la coordinatrice du projet et les leaders du groupement villageois en vue de s’accorder sur une date définitive avant d’informer la personne ressource (l’infirmier chef de poste de la zone ou ICP).
A la suite de l’accord entre acteurs, il faut informer les populations cibles. La causerie se tient en général les après-midi sur la place publique du village. Ceci donne à l’ICP l’opportunité d’aborder un thème qui prend en compte les préoccupations de l’assistance. A la suite de l’exposé de l’ICP, chaque participant a la possibilité de poser des questions.

Ces causeries permettent à la population de mieux comprendre des enjeux en matière de prévention, de planification familiale (espacement des naissances), d’éducation pour la santé, de la diarrhée infantile, des consultations prénatales, du paludisme, du programme élargi de vaccination etc.
Ainsi, des changements de comportements ont été opérés chez les femmes, surtout en matière d’hygiène, notamment une plus grande fréquence du lavage des mains et une plus grande fréquentation des postes de santé. Les difficultés rencontrées sont liées à la faiblesse des moyens, sans compter l’enclavement de certains villages.

Accès à l’eau

Pour l’accès à l’eau, il s’agit de travailler avec les populations locales dans l’identification du gap entre l’offre d’accès à l’eau et la demande en eau. Le constat général est qu’il y a toujours un grand écart entre les deux (offre et demande).
Le travail d’intermédiation dans ce sens, porte sur l’adduction d’eau ; le creusage de puits ou de mini-forage, l’aménagement de mare pour l’abreuvement du bétail (moutons, chèvres, chevaux, etc.).

About Author: renolse

Image de marque